Archives par mot-clé : cancer

EFT ET CANCER

CANCER : POURQUOI MOI ?

cancer eftC'est  LA  question que beaucoup de personnes atteintes du cancer se posent.

Tout d'abord, si j'aborde ce sujet c'est qu'il m'a touché de près et à plusieurs reprises, famille proche et amis avec malheureusement à chaque fois une issue fatale. Et même si la médecine traditionnelle fait toujours plus de progrès et même des merveilles au niveau chirurgical, depuis les années que je me forme à toutes ces thérapies alternatives je ne pouvais m'empêcher de penser qu'il y avait aussi quelques chose à tenter de côté là.
J'ai donc lu, je me suis documentée et mon but aujourd'hui est d'en faire profiter ceux qui n'ont eu ni le temps, l'envie ou simplement l'idée de le faire.

ETUDES SUR LE CANCER ET LE STRESS 

Le Docteur Julien Drouin, médecin en clinique psychologique à Marseille a fait des recherches sur les liens entre le cancer, le stress psychologique et les émotions non exprimées. Et si, bien sûr, tous les cancers ne sont pas dûs au stress, les études menées par le professeur Bruce Lipton, chercheur en épigénétique aux Etats Unis, sont assez édifiantes et méritent notre attention

Des études menées sur des femmes atteintes de tumeurs au cerveau ou cancer du sein en Australie lient la pathologie à un évènement grave et traumatisant vécu dans les plus ou moins dix huit mois précédents, et non exprimé, non digéré émotionnellement.

surmonter l'échecUne étude scientifique parue au journal du "psychosomatique research", estime que le risque de décès par cancer est augmenté de 70% et le risque de décès par accident cardiaque est augmenté de 50 % pour les personnes qui n'expriment pas un stress majeur ou leurs émotions négatives.
 

Sur 99000 femmes une étude à montré que : une femme a 9.5 fois plus de risques d'avoir un cancer du sein si elles ont vécu un évènement présentant 3 caractéristiques :

  1. Une émotion négative forte suite à un évènement grave et traumatisant (annonce d'un divorce ou décès, accident, aggression..).
  2. Que cet évènement ai un caractère inattendu.
  3. Ne pas l'avoir digéré émotionnellement.

En Inde une étude sur des femmes ayant mal vécu un avortement : le risque est multiplié par 280,

LE CANCER ET L'EPIGENETIQUE

neuroptransmetteurL'épigénétique est l'étude des changements dans l'activité des gênes n'occasionnant pas la modification de l'ADN.

L'EXCELLENTE NOUVELLE :
Le professeur Bruce Lipton, nous annonce LA VRAIE BONNE NOUVELLE.
C'est que les modifications épigénétiques (lors d'une maladie auto-immunes) sont REVERSIBLES quand les cellules VIVENT DANS UN ENVIRONNEMENT SAIN.
Les mutations génétiques restent, mais il y a une reprogrammation des cellules, tumorales en cas de cancer et qui vaut aussi pour d'autres maladies comme la sclérose en plaque ou autres maladies auto-immunes.

CONCLUSION : Un changement de mode de vie peut modifier les gênes malades.

Qu'est ce que ce changement ?

C'est un changement d'habitudes de vie dans 3 domaines :

  1. Gérer son stress, ses émotions négatives, consulter un thérapeute ou participer à des groupes de soutien psychologique.
  2. Modifier son régime alimentaire par un régime riche en fruits et légumes (réduction des matières animales)
  3. Faire de l'exercice physique (adapté à l'état de santé)

Voilà des actions assez faciles à faire!

marche nordique

Elles ont aussi et surtout un avantage essentiel : elles responsabilisent le malade.
Il devient acteur de sa guérison. Il n'est plus une victime de la malchance, soumis aux décisions, pas toujours comprises ou expliquées, de son cancérologue.

Modifier son régime alimentaire

NOS EMOTIONS AGISSENT SUR NOS CELLULES.

Nos émotions agissent sur la programmations de nos cellules par la système nerveux végétatif.

Le stress chronique active le système sympatique (l'accélérateur du système nerveux), stimule un réseau intra-cellulaire qui active et alimente les tumeurs.
Si on libère ses émotions négatives, on active le système para-sympatique via des neuro-transmetteurs qui inhibent la prolifération des cellules tumorales (le récepteur gaba : neurotransmetteur qui a pour fonction naturelle de diminuer l'activité nerveuse des neurones).

COMMENT L'EFT AIDE LES MALADES DU CANCER ?

Au delà de la relation avec le thérapeute qui permet au malade d'exprimer, sans réserve, son stress, ses peurs (des soins, de la maladie, de la mort, de la douleur…), en dehors de la sphère familiale et amicale déjà perturbées, l'EFT a un effet purement physique.
En faisant le taping sur les points de sortie des méridiens utilisés en acupuncture, l'EFT agit sur la branche para-sympatique du système nerveux (le frein du système: celui qui apaise), ce qui explique en partie son efficacité.
On a mesuré que L'EFT augmente le taux de GABA en stimulant le système para-sympatique et désactive le système sympatique.
 
Idéalement, il est préférable de commencer avec un thérapeute qui va aider le malade à trouver les évènements essentiels et les travailler avec lui. Ensuite, l'avantage de la technique c'est d'autonomiser la personne. Elle peut agir au quotidien, je dirai même elle doit "tapoter" chaque jour, car la réussite dépend de l'implication du malade. L'EFT fonctionne, mais pour qu'elle fonctionne au mieux il faut PRATIQUER REGULIEREMENT .

CANCER ET "REMISSIONS SPONTANEES"

REMISSIONS SPONTANEES

Qu'est ce qu'une rémission spontanée ?

C'est la disparition complète (ou incomplète) d'une maladie sans que le patient ai eu le traitement médical adéquate, ou même aucun traitement.

Le DR Kelly TURNER (Etats Unis) a écrit un livre sur le sujet. Elle a interviewé 1000 cas. Sur ces 1000 cas observés, tous les malades qui ont guérit sans explication médicale, ont agit. Ils n'ont pas seulement suivi les traitements médicaux, chrirugicaux ou chimiques de la médecine traditionnelle (qui restent essentiels) mais ils ont tous agit sur leur environnement par :

  • l'alimentation et/ou la phytothérapie.
  • Ils ont fait la paix avec eux-mêmes:géré leurs émotions (colère, frustrations, culpabilité, tristesse).
  • Ils ont gardé une activité physique.


CONCLUSION :

PREVENTION – ACCOMPAGNEMENT – GUERISON …

En conclusion, j'ai essayé de vous faire cette synthèse d'informations, afin de vous faire prendre conscience de l'importance de prendre soin de nous, de nos émotions, comme d'un facteur réel et tangible de prévention pour notre santé.
Consultez si vous n'arrivez pas à oublier un évènement difficile de votre vie, si vous n'arrivez pas à y repenser sans que cela réactive des émotions.
Ce n'est pas "s'écouter" dans le mauvais sens du terme, mais dans le bon, c'est prendre soin de soi et faire ce qu'il faut pour rester en bonne santé.

Je tenais aussi à souligner l'importance, quand la maladie est déclarée,de prendre en compte la globalité de la personne en soignant en plus du corps, l'esprit et les émotions, de l'aider à supporter le choc de l'annonce, les souffrances morales et physiques du traitement, d'alléger le stress de la maladie.

J'ai personnellement accompagné toute l'année 2014, une amie à qui la médecine avait diagnostiqué un cancer du sein niveau 3 proche 4 en début 2014.
Après une année de soins lourds, chimiothérapie, abblation du sein, rayons, hormonothérapie, durand laquelle elle s'est battue avec courage et force en utilisant toutes les "armes" qu'on lui a proposé : hypnose, EFT, marche nordique, groupe de soutien, alimentation de qualité, nous venons d'avoir la confirmation de sa guérison. IL n'y a plus aucune cellules malades ! Victoire ! Son médecin lui a confirmé qu'elle revient de loin.

Je ne peux pas, je ne veux pas croire que c'est encore un hasard, elle est l'actrice principale de sa guérison, et je l'admire pour le courage qu'elle a eu toujours.

victoireCette guérison est pour moi un important vecteur d'espoir qui me renforce encore dans cette vision du fonctionnement humain.
J'espère que cet article vous aura ouvert une nouvelle porte sur la connaissance du cancer et son traitement, et surtout rendu un certain optimisme qui fait souvent défaut quand on aborde ce sujet.

Bien entendu, tout ce que je viens de vous évoquer arrive en complément de la médecine traditionnelle, et ne se substitue en aucun cas aux traitements médicaux.

A bientôt
et
PRENEZ SOIN DE VOUSpas impossible

Catherine

L’HYPNOSE : THÉRAPIE COMPLÉMENTAIRE DU CANCER

Comment l'hypnose est une thérapie complémentaire du cancer ?

L'hypnose : une thérapie complémentaire du cancer pour réduire le stress et stimuler les défenses naturelles, favoriser la guérison.

Chocs émotionnels,stress et maladies psycho-somatique.

On sait aujourd’hui que souvent, la maladie du cancer se développe suite à des chocs ou perturbations émotionnelles forts, une anxiété constante, et ou une difficulté de la personne à faire face à des situations génératrices de stress.

Beaucoup de maladies ont une racine psycho-somatique, coupez cette racine et vous aurez, plus d'énergie pour lutter contre la maladie, plus de chances de guérir.

L'utilisation de Hypnothérapie peut localiser et libérer les traumatismes et les émotions qui  inconsciemment alimentent la maladie. Une fois l'émotion rejetée, l'organisme peut guérir plus rapidement.

En outre, la maladie elle-même change de façon cardinale le cours de vie du malade et de son entourage, et ne fait qu'ajouter un facteur de stress supplémentaire.

La réduction du stress est un facteur de guérison.

Pour augmenter ses chances, le malade doit apprendre à équilibrer ses fonctions vitales comme la nutrition, l'exercice et la paix mentale.

Ce n'est pas facile pour la plupart des patients habitués à un style de vie et d’alimentation.
Aussi, mon accompagnement hypnotique est utile pour vous aider à réaliser  ces changements.

 l'hypnose thérapie complémentaire du cancer

L’hypnose trouve donc son application dans trois grands domaines de cette épreuve, à savoir la vie au quotidien  de la personne atteinte de cancer, le fond psycho-social catalyseur de la maladie et la vie après la guérison.

Les changements significatifs de cours de vie peuvent être des facteurs importants de stress pour certaines personnes et être responsables de l'apparition d’angoisses, de dépression, de douleurs d'origine psychosomatique et des maladies parmi lesquelles l'ulcère d'estomac, l'eczéma, des maladies respiratoires, des maladies cardio-vasculaires, le cancer…

Avec l’hypnose possibilité de « dialogue avec nos cellules »

« Cancer » est un terme général désignant toute maladie pour lesquelles certaines cellules du corps humain se divisent d'une manière incontrôlée. Les nouvelles cellules résultantes peuvent former une tumeur maligne (un néoplasme) ou se propager à travers le corps.
Quand des cellules normales sont endommagées et qu'elles ne peuvent pas être soignées, elles meurent : c'est l'apoptose. Les cellules cancéreuses, elles, ne meurent pas et continuent de se développer.

La capacité de la personne à faire face au stress est déterminante dans l'apparition ou non des réponses psychosomatiques de son organisme. D'après Locke, «[…] la dépression et les symptômes anxieux, en réponse à des événements stressants, […] avaient pour conséquence une baisse de l’activité des cellules tueuses naturelles; par contre, on pouvait relier une bonne capacité à affronter des événements […] à une forte activité des cellules tueuses naturelles".(ROSSI E. L., Psychobiologie de la guérison. La communication corps esprit au service de la santé, Éditions Le Souffle d'Or, 2002, p.326)

L'hypnose peut agir en renforçant cette capacité à faire face aux facteurs de stress. En utilisant des techniques de relaxation, elle permet de diminuer le taux d'hormones adréno-corticoïdes dans l'organisme. Grâce à l'hypnose on atteint facilement un état de relaxation, de détente que l’on peut faire réapparaître ensuite à tout moment nécessaire. L'état indésirable est remplacé par l'état « ressource » désiré dans les moments difficiles, comme par exemple une chimiothérapie.

L'hypnose: support de dialogue entre le malade et son système immunitaire.

Les plus grands hypnothérapeutes ont établis que l'hypnose est un support thérapeutique qui permet un « dialogue » entre le malade et son système immunitaire qui est dirigé par le subconscient. C'est une théorie qui ne peut pas être prouvée par l'expérimentation mais établie par la pratique et les résultats. (lire : G. Corneau)

cellulesPour le cancer en particulier la visualisation ou l'imagination sont des outils très efficaces pour aider le système immunitaire à combattre la cellule cancérigène.
Dans le procédé le patient reprend confiance, et apprend les moyens de contrôler sa guérison.
Car on sait que la motivation et l'envie de vivre est primordiale pour guider la rémission.

Avec des techniques de recadrage cognitif et d'imagerie mentale, l’hypnose peut accroître considérablement l'immunité cellulaire chez de jeunes sujets (ROSSI E. L., Psychobiologie de la guérison.
La communication corps esprit au service de la santé, Éditions Le Souffle d'Or, , 2002, p.326).

Le travail de Schneider, Smith et Witcher a mis en évidence le changement du nombre des neutrophiles assurant une grande partie de l'immunité corporelle innée, en circulation dans le flux sanguin des sujets suite à six séances d'hypnose ou d'auto-hypnose avec des suggestions correspondante (ROSSI E. L. Psychobiologie de la guérison. La communication corps esprit au service de la santé, Éditions Le Souffle d'Or, Barret-sur-Méouge, 2002, pp.300-301). Ainsi, on peut agir directement sur le renforcement du système immunitaire du malade.

L'hypnose peut augmenter l'efficacité du traitement médical et, notamment, de la chimiothérapie par le biais aussi du renforcement de l'effet placebo.

Hypnose et analgésie

L'hypnose est depuis longtemps utilisée en tant qu'une méthode naturelle d'analgésie ou d'anesthésie aussi bien dans le cadre pré- ou postopératoire, que pour les douleurs chroniques. Elle peut diminuer des douleurs liées à la chimiothérapie ou autre traitement.

A l'aide d'hypnose on peut préparer psychologiquement la personne pour l'opération ou à tout autre événement stressant dans sa vie.

Avec l'hypnose, moins de médicaments et moins de troubles postopératoires

 Cette étude, publiée dans le Journal of the National Cancer Institute, a voulu mesurer l'intérêt de l'hypnose pour les patientes qui se faisaient opérer d'un cancer du sein.

hypnose et cancerUn groupe de femmes a bénéficié d'une séance d'hypnose et de conseils pour utiliser l'auto-hypnose  juste avant de se faire opérer ; l'autre a simplement eu une conversation avec un psychologue.

Résultat : Les femmes qui avaient bénéficié de l'hypnose ont eu besoin de moins d'anesthésiques, leur opération a duré moins longtemps, et elles souffraient moins de douleurs, nausée ou fatigue après l'opération.

(Last but not least : elles ont aussi coûté moins cher à l'hôpital, notamment parce que l'opération a duré moins longtemps.)

Conclusion : hypnose pour guider la rémission

Avec l’hypnose je peux aider la personne atteinte de cancer à vivre sa maladie au quotidien, lui apprendre à se détendre, à se relaxer, à retrouver un état d'esprit positif. Grâce à l'hypnose on peut réorienter la personne vers de nouvelles voies dans sa vie après cancer, l'aider à retrouver des ressources intérieures, la joie de vivre, la motivation d'aller vers de nouveaux objectifs.

Avec l’hypnose, et surtout l’auto-hypnose le patient devient actif dans le processus de rémission, et par là même il augmente ses chances de guérison.

L'esprit et le corps ont le pouvoir de créer un état de santé parfait.
La capacité de guérir existe en chacun de nous!

L'hypnose ne se présente pas comme une panacée, ne promet pas à elle seule de guérison et ne vise en aucun cas à se substituer au traitement médical. Cependant, elle est de plus en plus recommandée par les centres anti-cancer, en tant que thérapie complémentaire, et fait aujourd'hui l'objet de recherches scientifiques sérieuses. L'une d'entre elles a démontré son efficacité pour lutter contre les effets secondaires de la chirurgie liée aux cancers du sein.

hypnose therapie complementaire du cancer

Catherine CORMERAIS, thérapeute Hypnose Ericksonienne et Nouvelle Hypnose, PNL, EFT,  et hypnocoach vous reçoit, sur rendez-vous, dans son cabinet à Nantes. [plan]